Nouvelle procédure pour le dépôt de débris de gypse au site d’enfouissement à partir d’avril 2024

Nouvelle procédure pour le dépôt de débris de gypse au site d’enfouissement à partir d’avril 2024

Dans un souci constant de réduire les odeurs qui pourraient émaner du site d’enfouissement, la Commission de services régionaux de la capitale (CSRC) modifie sa procédure de dépôt des débris de gypse provenant de la clientèle commerciale et résidentielle.
En effet, selon ce nouveau mode de fonctionnement, il faudra déposer le gypse au site dédié aux débris de construction et de démolition.
Cet endroit n’est pas aménagé pour l’élimination des ordures ménagères ou des déchets commerciaux. Seuls y sont admis les matériaux suivants :
• béton, briques et bois non traité
• bardage, dalles de plafond, panneaux de gypse, isolant
• matériaux de couverture solides tels que les bardeaux d’asphalte
• vitre des portes et fenêtres
• matériaux de structure en métal, en bois et en plastique durable provenant de la démolition des bâtiments
• toilettes, baignoires, lavabos et accessoires de plomberie
• revêtements de sol fixés à au bâtiment lors de sa démolition
• asphalte cassé et vieilli
• tout mélange des matériaux (1) à (9)

Le coût des déchets ordinaires est de 102 $/tonne (pour 2023), mais il est de 42,50 $ pour les déchets de construction et de démolition, ce qui représente une économie importante pour quiconque souhaite réacheminer ses débris de gypse.
En soi, le gypse n’est pas un produit dangereux, mais lorsqu’il est mélangé aux déchets organiques dans un site d’enfouissement et exposé à la pluie et à la neige dans un milieu anaérobique, il produit beaucoup de sulfure d’hydrogène (H2S). Ce gaz, qui endommage les composants du système de traitement des gaz d’enfouissement, empêche la CSRC de bien réduire les gaz qui émanent de ses installations.
Le dépôt du gypse à l’endroit réservé aux déchets de construction et de démolition permettra de minimiser les dommages que cette matière cause au système de traitement des gaz en se décomposant.
Les entrepreneurs et les résidents ne pourront donc plus mélanger le gypse aux autres déchets lorsqu’ils se présenteront au site d’enfouissement régional situé au 1775, boulevard Alison, à Fredericton. Ils devront séparer leurs chargements et déposer le gypse à l’endroit réservé aux déchets de construction et de démolition.
« Il est vrai qu’il est courant de déposer les débris de gypse avec les autres matières à notre site d’enfouissement, mais il faut maintenant passer à une approche plus proactive et respectueuse de l’environnement afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les odeurs potentielles », déclare Brett McCrea, directeur général de la Commission de services régionaux de la capitale. « Il est important que notre clientèle soit informée suffisamment tôt avant le début de la saison de construction 2024 pour qu’elle n’ait pas de surprise en arrivant dans nos installations. La Division des déchets solides cherche en permanence des moyens de se comporter en bon voisin et en bon gestionnaire de l’environnement. Cette nouvelle façon de faire est donc un pas dans la bonne direction pour toute la collectivité. »
Cette nouvelle procédure entrera en vigueur le 1er avril 2024.
Lorsque les clients s’approcheront des balances du site d’enfouissement, les préposés les dirigeront vers l’endroit réservé aux débris de construction et de démolition situé à la droite du site d’enfouissement principal.
Gestion des déchets solides de la région de Fredericton a ouvert ses portes en 1986 et compte six secteurs d’activité : construction et démolition, déchets ménagers, recyclage, déchets ménagers dangereux, valorisation énergétique des gaz d’enfouissement et collecte des déchets électroniques.
Cette entité à but non lucratif fonctionne sous l’égide de la CSRC depuis le 1er janvier 2023.

Share

Abonnez-vous à notre newsletter!

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour environnementales!